Marseille

IA — Show Room 2017
du 25.08.2017
au 27.08.2017
Art-O-Rama
Marseille

IA — Premier Épisode
du 26.08.2017
au 05.11.2017
Friche Belle De Mai
Nice

IA — Deuxième Épisode
du 15.10.2017
au 07.01.2018
Villa Arson, Nice
Marseille

IA — Troisième Épisode
du 08.12.2017
au 22.12.2017
Ballet de Marseille


IA — Quatrième Épisode
du 20.12.2017
au 21.12.2017
Monaco
Toulon

IA — Cinquième Épisode
du 15.03.2018
au 22.03.2018
Toulon
carte du site
historique
français
english
Artistes
Chloé Angiolini & Elodie Castaldo
François Bellabas
Jeanne Berbinau Aubry
Gillian Brett
Claire Camous
Vincent Ceraudo
Maxime Chevallier
Jedrzej Cichosz
Yannick Cosso
Sylvain Couzinet-Jacques
Bobby Dollar
Antoine Donzeaud
Yohan Dumas
Gabriel Ferracci
Camille Franch Guerra
Samuel Gratacap
Jerome Grivel
Xiao Xin Gui
François-Xavier Guiberteau
Alice Guittard
Amandine Guruceaga
Pauline Hisbacq
Aurélie Jacquet
Aurélien Lemonnier
Martin Lewden
Rafaela Lopez
Robin Lopvet
Emilie Marchand
Céline Marin
Louis Matton
Eva Medin
Marie Ouazzani & Nicolas Carrier
Jordan Pallages
Morgan Patimo
Benoit Payan
Emilie Pugnot
Maëlys Rebuttini
Georgia René-Worms
Grégory Ricoux
Thomas Royez
Elvia Teotski
Todèl
Anna Tomaszewski
Rebecca Topakian
Samuel Trenquier
Gaëtan Trovato & Robin Touchard
Sergio Valenzuela
Delphine Wibaux
Expositions
IA — Show Room 2017
25.08.2017
IA — Premier Épisode
26.08.2017
IA — Deuxième Épisode
15.10.2017
IA — Troisième Épisode
08.12.2017
IA — Quatrième Épisode
20.12.2017
IA — Cinquième Épisode
15.03.2018
Lieux
Art-O-Rama
Ballet de Marseille
Friche Belle De Mai
Monaco
Toulon
Villa Arson, Nice
colophon
Gaël Charbau, commissaire d’exposition,
assisté d’Aurélie Faure.

Juliette Vignon, chargée de production,
assistée d’Anaïs Bohème, ENSP, Arles.

Fanchon Deflaux & Tom Rider, Atelier des situations, ESADMM, Marseille.

Magdaléna Lataillade, coordination de L’École(s) du Sud,
assistée de Marion Vignals, Pôle Culture & Patrimoines.

Ainsi que l’ensemble des personnes au sein des sept écoles supérieures d’art membres de L’École(s) du Sud qui ont participé à la réalisation d’Inventeurs d’Aventures, et les équipes de Friche la Belle de Mai.

groupe CCC, design graphique et site internet.
Todèl
Duo Todèl
-Tom Rider, Delphine Wibaux-

todel.tumblr.com

Pratique commune née en 2013
Vivent et travaillent à Marseille (atelier n°3 Place de Lorette) et ailleurs

Accueillir l’invisible, accueillir l’inaudible : c’est ce dont se chargent les propositions artistiques du duo Todèl. Mais pour ce faire, il faut avant tout faire place, tant aux récoltes de poussières ou de terres – qui viendront se loger dans les sites interstitiels des installations – qu’au temps de la transformation.
Si les installations du duo d’artistes appellent la conception de mécanismes (Delta Aurigide, 2014) ou d’instruments d’observation (Avant les mots, 2015) nécessitant des connaissances scientifiques avérées, elles ne s’abiment jamais dans un écueil techniciste. Situés au croisement des arts et des sciences, les bricolages qui résultent des recherches du duo s’ouvrent au poétique et à l’imaginaire. En créant des éléments sculpturaux hybrides permettant une approche phénoménale du monde – citons les ”tamis perceptifs” de Dissoudre le lieu (2014), les foyers de projection enveloppés de coques en céramique d’Avant les mots –, les artistes engagent une dialectique entre objets à voir et qui donnent à voir. Cette mise en regard soutient la volonté de réinterroger l’objet sculptural.
Le duo Todèl poursuit ses interrogations jusqu’à réactiver des questions essentielles comme « Qu’est-ce que voir, entendre, sentir, toucher ? » grâce à ses arrangements optiques ou auditifs mettant en éveil une perception progressive du monde qui s’attache à la fois à la persistance et au changement. C’est dans cette mouvance que s’inscrivent les potentielles rencontres sonores avec des astéroïdes offertes par des diffuseurs acoustiques en suspension dans la forêt de Cadarcet (Delta Aurigide). Il en va de même pour l’immersion au cœur de projections macroscopiques de peaux minérales et organiques que le déplacement du regardeur, conjugué à la fragilité des suspensions des foyers de projection, attire vers des espaces flottants (Avant les mots).
Parce qu’il cherche à s’enquérir du monde en explorant la multiplicité des modalités d’être-au- monde, Todèl profile une figure plurielle de l’artiste – tour à tour ou tout à la fois poète, voyageur, chercheur, expérimentateur, aventurier, explorateur – en constant déplacement.
Les propositions des artistes semblent se constituer en suivant un processus qui pourrait s’apparenter à celui de la floculation, phénomène d’ailleurs à l’œuvre dans la réalisation de la barbotine servant à créer certaines de leurs pièces. La porosité de chaque proto-installation paraît laisser la possibilité à une production future ou antérieure – qu’elle soit conçue en duo ou qu’elle émane des pratiques personnelles de chaque artiste – de s’y agréger.
C’est dans cette disponibilité à l’autre que les installations des artistes, au fil du temps, prennent de la teneur et se tiennent.
Christiane Armand.
Dissoudre le lieu 2013-2017 Dimensions variables,
Avant les mots 2015 Dimensions variables,