Marseille

IA — Show Room 2017
du 25.08.2017
au 27.08.2017
Art-O-Rama
Marseille

IA — Premier Épisode
du 26.08.2017
au 05.11.2017
Friche Belle De Mai
Nice

IA — Deuxième Épisode
du 15.10.2017
au 07.01.2018
Villa Arson, Nice
Marseille

IA — Troisième Épisode
du 08.12.2017
au 22.12.2017
Ballet de Marseille


IA — Quatrième Épisode
du 20.12.2017
au 21.12.2017
Monaco
Toulon

IA — Cinquième Épisode
du 15.03.2018
au 22.03.2018
Toulon
carte du site
historique
français
english
Artistes
Chloé Angiolini & Elodie Castaldo
François Bellabas
Jeanne Berbinau Aubry
Gillian Brett
Claire Camous
Vincent Ceraudo
Maxime Chevallier
Jedrzej Cichosz
Yannick Cosso
Sylvain Couzinet-Jacques
Bobby Dollar
Antoine Donzeaud
Yohan Dumas
Gabriel Ferracci
Camille Franch Guerra
Samuel Gratacap
Jerome Grivel
Xiao Xin Gui
François-Xavier Guiberteau
Alice Guittard
Amandine Guruceaga
Pauline Hisbacq
Aurélie Jacquet
Aurélien Lemonnier
Martin Lewden
Rafaela Lopez
Robin Lopvet
Emilie Marchand
Céline Marin
Louis Matton
Eva Medin
Marie Ouazzani & Nicolas Carrier
Jordan Pallages
Morgan Patimo
Benoit Payan
Emilie Pugnot
Maëlys Rebuttini
Georgia René-Worms
Grégory Ricoux
Thomas Royez
Elvia Teotski
Todèl
Anna Tomaszewski
Rebecca Topakian
Samuel Trenquier
Gaëtan Trovato & Robin Touchard
Sergio Valenzuela
Delphine Wibaux
Expositions
IA — Show Room 2017
25.08.2017
IA — Premier Épisode
26.08.2017
IA — Deuxième Épisode
15.10.2017
IA — Troisième Épisode
08.12.2017
IA — Quatrième Épisode
20.12.2017
IA — Cinquième Épisode
15.03.2018
Lieux
Art-O-Rama
Ballet de Marseille
Friche Belle De Mai
Monaco
Toulon
Villa Arson, Nice
colophon
Gaël Charbau, commissaire d’exposition,
assisté d’Aurélie Faure.

Juliette Vignon, chargée de production,
assistée d’Anaïs Bohème, ENSP, Arles.

Fanchon Deflaux & Tom Rider, Atelier des situations, ESADMM, Marseille.

Magdaléna Lataillade, coordination de L’École(s) du Sud,
assistée de Marion Vignals, Pôle Culture & Patrimoines.

Ainsi que l’ensemble des personnes au sein des sept écoles supérieures d’art membres de L’École(s) du Sud qui ont participé à la réalisation d’Inventeurs d’Aventures, et les équipes de Friche la Belle de Mai.

groupe CCC, design graphique et site internet.
Rebecca Topakian
Née en 1989 en France.
Vit et travaille à Paris.

www.rebeccatopakian.fr

Diplômée de Philosophie et de Géographie en 2010, Rebecca Topakian s’oriente par la suite vers la photographie et intègre, après un an de formation à l’ENS Louis Lumière, l’École Nationale Supérieure de la photographie d'Arles, dont elle sort diplômée en 2015.

Elle cherche, à travers différentes formes, à interroger la possibilité de représentation de l'identité personnelle dans son rapport au groupe, à la communauté ou à l'histoire collective. Ses préoccupations se concentrent sur l'autre comme figure fondamentalement incompréhensible et appréhendable seulement par esquisses. Ses recherches la mènent principalement vers le portrait et sa remise en question d'abord, et vers le paysage comme possibilité de projection fictionnelle et narrative.

De 2014 à 2016, elle travaille sur la possibilité du portrait non dans le rapport du modèle au photographe mais à son environnement. D'abord dans sa série Les Visages, dans laquelle elle dissimule à l'aide d'un passe-partout l'ensemble d'une foule festive pour n'y laisser apparaître qu'un visage, puis ensuite dans sa série Inra-. Dans cette dernière, elle utilise un appareil sensible à l'infrarouge et un éclairage du même type afin de photographier telle un espion les personnes dansant dans des fêtes nocturnes.

Elle commence en 2014 un travail aux formes multiples en Palestine qu'elle poursuit jusqu'aujourd'hui, nommé « L'attente l'oubli ». Elle s'intéresse alors de plus en plus à une représentation de l'identité à travers le territoire, son histoire et ses représentations symboliques ou mythologiques, dans une saisie poétique du paysage et de ses traces. Elle y produit un film, « Les Fantômes du Souk » dans lequel elle part à la recherche de fantômes hantant le souk de Bethléem. Elle y rencontre des adolescents qui racontent des histoires et à travers elles, se racontent. Elle travaille également, lors de ses voyages réguliers, sur une série photographique autour de la ville de Jéricho. «Ariha», le parfum, tel est le nom de Jéricho, ville mythique éternellement détruite et reconstruite - oasis au milieu du désert. Dans un temps arrêté et sous une lumière toujours poudrée d’or, ses ruines antiques, modernes ou futures paraissent se superposer comme la somme de tous les temps passés et à venir. La ville s'offre en terre magique de tous les récits possibles.

Elle travaille depuis 2017 sur un projet nommé « Gulizar et autres contes » dans lequel elle interroge son propre rapport au territoire fantasmé de l'Arménie, partant à la recherche de l'histoire oubliée de sa famille arménienne à travers une enquête généalogique. Projet de livre, elle y mêle photographies d'archives familiales, textes, documents, paysages et portraits, et y tisse une narration poétique utilisant les codes esthétiques du documentaire pour le détourner vers le rêve et le fantasque.

À Jéricho, elle est également co-fondatrice d'une résidence d’artistes, écrivains et chercheurs nommée el-Atlal dont elle est aujourd'hui directrice artistique.

Expositions notables
2017 – L'attente l'oubli, Biennale Mulhouse 017, Mulhouse, FR
2017 – Infra-, Festival Circulation(s), Paris, FR
2016 – Infra-, exposition personnelle, Centre Culturel Français de Fribourg, Biennale de la Photographie de Mulhouse, ALL
2016 – Infra- dans Nazdravlje !, Born and Die #2, Paris, FR
rebecca.topakian@gmail.com
Infra #1, de la série "Infra", 2015,
Sans titre, de la série "L'attente l'oubli", 2015,
Sans titre, de la série "Gulizar et autres contes", 2017,