Marseille

IA — Show Room 2017
du 25.08.2017
au 27.08.2017
Art-O-Rama
Marseille

IA — Premier Épisode
du 26.08.2017
au 05.11.2017
Friche Belle De Mai
Nice

IA — Deuxième Épisode
du 15.10.2017
au 07.01.2018
Villa Arson, Nice
Marseille

IA — Troisième Épisode
du 08.12.2017
au 22.12.2017
Ballet de Marseille


IA — Quatrième Épisode
du 20.12.2017
au 21.12.2017
Monaco
Toulon

IA — Cinquième Épisode
du 15.03.2018
au 22.03.2018
Toulon
carte du site
historique
français
english
Artistes
Chloé Angiolini & Elodie Castaldo (La Balnéaire)
François Bellabas
Jeanne Berbinau Aubry
Gillian Brett
Claire Camous
Vincent Ceraudo
Maxime Chevallier
Jedrzej Cichosz
Yannick Cosso
Sylvain Couzinet-Jacques
Bobby Dollar
Antoine Donzeaud
Yohan Dumas
Gabriel Ferracci
Camille Franch Guerra & Evan Gerard
Samuel Gratacap
Jerome Grivel
Xiao Xin Gui
François-Xavier Guiberteau
Alice Guittard
Amandine Guruceaga
Pauline Hisbacq
Aurélie Jacquet
Aurélien Lemonnier
Martin Lewden
Rafaela Lopez, Baptiste Masson, David Perreard
Robin Lopvet
Emilie Marchand
Céline Marin
Louis Matton
Eva Medin
Marie Ouazzani & Nicolas Carrier
Jordan Pallages
Morgan Patimo
Benoit Payan
Emilie Pugnot
Maëlys Rebuttini
Georgia René-Worms
Grégory Ricoux
Thomas Royez
Elvia Teotski
Todèl
Anna Tomaszewski
Rebecca Topakian
Samuel Trenquier
Gaëtan Trovato & Robin Touchard
Sergio Valenzuela
Delphine Wibaux
Expositions
IA — Show Room 2017
25.08.2017
IA — Premier Épisode
26.08.2017
IA — Deuxième Épisode
15.10.2017
IA — Troisième Épisode
08.12.2017
IA — Quatrième Épisode
20.12.2017
IA — Cinquième Épisode
15.03.2018
Lieux
Art-O-Rama
Ballet de Marseille
Friche Belle De Mai
Monaco
Toulon
Villa Arson, Nice
colophon
Gaël Charbau, commissaire d’exposition,
assisté d’Aurélie Faure.

Juliette Vignon, chargée de production,
assistée d’Anaïs Bohème, ENSP, Arles.

Fanchon Deflaux & Tom Rider, Atelier des situations, ESADMM, Marseille.

Magdaléna Lataillade, coordination de L’École(s) du Sud,
assistée de Marion Vignals, Pôle Culture & Patrimoines.

Ainsi que l’ensemble des personnes au sein des sept écoles supérieures d’art membres de L’École(s) du Sud qui ont participé à la réalisation d’Inventeurs d’Aventures, et les équipes de Friche la Belle de Mai.

groupe CCC, design graphique et site internet.
Elvia Teotski
Née en 1983 à Toulouse.

elviateotski.com

Diplômée de l’ESADTPM à Toulon, en 2014 puis résidente des Ateliers de la Ville de Marseille entre 2014 et 2016, elle poursuit ses recherches artistiques à Marseille.
Au départ, le parcours d’Elvia ne la destinait pas à la pratique de l’art. Son cursus s’est d’abord inscrit dans le champ scientifique et, plus précisément, dans le domaine de l’agronomie. Outre les apports d’une telle formation au plan méthodologique et expérimental, cette initiation a ainsi constitué le terreau d’une démarche fondée sur l’appréciation « culturelle » de phénomènes « naturels ».

Réceptive aux modifications infimes de choses mineures, susceptibles d’échapper à la rationalité productive, l’artiste met en œuvre des laboratoires, provoque des phénomènes et les étudie, à l’image des modèles socio-économiques de fonctionnement et de travail.

« Elvia Téotski fouille la matériologie organique. Les substances qu’elle travaille, le sucre, le papier azyme, l’agar-agar, la gélatine, oscillent entre le vivant de leur origine et une apparence synthétique. Ce sont des matières dont on tire, industriellement, des utilisations culinaires, et que tout un chacun a absorbées un jour. Parce qu’elles sont organiques, elles sont particulièrement sensibles aux changements atmosphériques, ce qui leur confère à la fois une certaine plasticité (on peut les mouler, les sculpter) et une fragilité extrême dans les cas où les conditions de température et d’hygrométrie deviennent incertaines. En cela, ces matières ont un rapport à la fois formel et conceptuel avec notre corps. » *

Le changement d’état et la désorganisation qui qualifient l’entropie sont ici appliqués à des phénomènes de mutabilité et de modification subis par les matériaux (dessèchement, pourrissement, décomposition, etc.) travaillés par un passage du temps qui, somme toute, détruit inexorablement. Le résultat a ainsi une valeur de trace du processus et de l’effort fourni pour sa réalisation.

Sélectionnée pour la Biennale des Jeunes Créateurs d’Europe et de Méditerranée d’Ancona (Italie) en 2013, son travail est ensuite présenté à l’Espace d’Art Concret de Mouans-Sartoux et au Château de Servières à Marseille en 2014 et, plus récemment, au Musée d’Art de Toulon pour l’exposition collective UptoDate, à la Friche Belle de Mai pour le Prix des Ateliers de la Ville de Marseille et au Festival Oeil d’Oodaaq à Rennes et à Nantes.

En 2017, elle participe au programme Création en cours, résidence en milieu scolaire, avec les Ateliers Médicis, et réalise de nouveaux projets durant sa résidence de printemps au Bel Ordinaire à Pau.

* extrait du texte " une cosmologie entropique" de Sylvie Coëllier
Résistance des formes, vidéo HD 16/9, 8’35’’
, 2015,
Archéologie future (détail), pommes de terre germées et sulfate de cuivre, dimension variable, 2017,
Spleen microbien (détail), installation évolutive en agar-agar, 2015,