Marseille

IA — Show Room 2017
du 25.08.2017
au 27.08.2017
Art-O-Rama
Marseille

IA — Premier Épisode
du 26.08.2017
au 05.11.2017
Friche Belle De Mai
Nice

IA — Deuxième Épisode
du 15.10.2017
au 07.01.2018
Villa Arson, Nice
Marseille

IA — Troisième Épisode
du 08.12.2017
au 22.12.2017
Ballet de Marseille


IA — Quatrième Épisode
du 20.12.2017
au 21.12.2017
Monaco
Toulon

IA — Cinquième Épisode
du 15.03.2018
au 22.03.2018
Toulon
site map
historic
français
english
Artistes
Chloé Angiolini & Elodie Castaldo
François Bellabas
Jeanne Berbinau Aubry
Gillian Brett
Claire Camous
Vincent Ceraudo
Maxime Chevallier
Jedrzej Cichosz
Yannick Cosso
Sylvain Couzinet-Jacques
Bobby Dollar
Antoine Donzeaud
Yohan Dumas
Gabriel Ferracci
Camille Franch Guerra
Samuel Gratacap
Jerome Grivel
Xiao Xin Gui
François-Xavier Guiberteau
Alice Guittard
Amandine Guruceaga
Pauline Hisbacq
Aurélie Jacquet
Aurélien Lemonnier
Martin Lewden
Rafaela Lopez
Robin Lopvet
Emilie Marchand
Céline Marin
Louis Matton
Eva Medin
Marie Ouazzani & Nicolas Carrier
Jordan Pallages
Morgan Patimo
Benoit Payan
Emilie Pugnot
Maëlys Rebuttini
Georgia René-Worms
Grégory Ricoux
Thomas Royez
Elvia Teotski
Todèl
Anna Tomaszewski
Rebecca Topakian
Samuel Trenquier
Gaëtan Trovato & Robin Touchard
Sergio Valenzuela
Delphine Wibaux
Expositions
IA — Show Room 2017
08.25.2017
IA — Premier Épisode
08.26.2017
IA — Deuxième Épisode
10.15.2017
IA — Troisième Épisode
12.08.2017
IA — Quatrième Épisode
12.20.2017
IA — Cinquième Épisode
03.15.2018
Lieux
Art-O-Rama
Ballet de Marseille
Friche Belle De Mai
Monaco
Toulon
Villa Arson, Nice
colophon
Gaël Charbau, commissaire d’exposition,
assisté d’Aurélie Faure.

Juliette Vignon, chargée de production,
assistée d’Anaïs Bohème, ENSP, Arles.

Fanchon Deflaux & Tom Rider, Atelier des situations, ESADMM, Marseille.

Magdaléna Lataillade, coordination de L’École(s) du Sud,
assistée de Marion Vignals, Pôle Culture & Patrimoines.

Ainsi que l’ensemble des personnes au sein des sept écoles supérieures d’art membres de L’École(s) du Sud qui ont participé à la réalisation d’Inventeurs d’Aventures, et les équipes de Friche la Belle de Mai.

groupe CCC, design graphique et site internet.
about
L'Ecole(s) du Sud, le réseau des écoles supérieures d'art de la Région PACA et de Monaco propose Inventeurs d'Aventures, d’Août 2017 à mars 2018, sous le commissariat de Gaël Charbau. Inventeurs d'Aventures est une programmation qui mêle expositions, colloques, performances, conférences, lectures et workshops, avec pour ambition de faire découvrir au public le rayonnement, le dynamisme et la richesse de la recherche artistique en Méditerranée. Après un appel à candidature lancé auprès d'anciens diplômés des sept écoles d'art du sud, près d'une cinquantaine d'artistes ont été sélectionnés par le commissaire et invités à participer au programme. Inventeurs d'Aventures - Premier Episode sera inauguré le 25 août à la Friche Belle de Mai par une exposition collective réunissant 23 artistes du programme. Parallèlement, les « show-rooms » d’Art-o-rama 2017 ont été confiés à Gaël Charbau et présenteront quatre artistes issus de sa sélection.
curator's note
« Fin des utopies, fin des avant-gardes, fin des grands récits… l'histoire actuelle de l’art a commencé par un grand tomber de rideau. Dans ce paysage de ruines éclatantes, être «un artiste», c'est d'abord surmonter tout ce qui devrait naturellement incliner à ne pas ajouter un objet de plus, dans un monde qui en compte déjà beaucoup. Et si l'artiste le fait, c'est sans aucun doute que quelque chose au fond de lui le porte encore à croire que tous les chemins n'ont pas été explorés, que tous les horizons ne sont pas encore éteints. Ces artistes, ces inventeurs d'aventures, sont-ils les derniers héros ou les dernières « figures déchues » de notre civilisation qui peine à raconter sa propre histoire? 
Premier épisode explore à la Friche Belle de Mai les pratiques artistiques d’un récit contemporain qui se nourrit des histoires microscopiques, intimes, parfois même familiales, jusqu’aux récits collectifs qui fédèrent les passions et les émancipations, en passant par les récits médiatiques qui rythment le quotidien de notre société. Organisée comme les pages d’une histoire sans progression, sans début ni fin, l’exposition se parcourt comme les pages d’un journal ou d’un magazine dont on aurait oblitéré le sommaire. » Gaël Charbau